Troubles alimentaires, troubles relationnels ?

Retour vers la page d'accueil

Photo : Maja Petric

 

Troubles alimentaires, troubles relationnels ?

par Irène Cazanave et Patrick Duquoc

 

La science, comme la pensée occidentale dont elle est issue, aime le mot juste, la précision, le symptôme, la réduction au plus petit, le plus petit devant être le plus simple, le plus clair.
Aristote et sa taxonomie, la logique grecque du tiers exclus, le cartésianisme de Descartes, notre culture judéo-chrétienne tout ces éléments ont favorisé le clivage en règle générale et surtout celui du corps/esprit.

Alors prendre les troubles alimentaires par leur coté symptomatique ou sur du procédural comportemental simple est-il une bonne idée ?

Revenons aux définitions, reculons d'un pas ou de plusieurs et tentons de voir ce qui est en jeu (enjeu).

La relation à la nourriture est une des premières relation au monde, relation liée directement à celle de la figure maternelle et à l'autre en règle générale. La première tétée ou le premier biberon, dans les bras de l'un ou l'autre parent, les regards, les bruits, les ambiances, tout cela constitue le terreau nourrissant du jeune enfant.

Ne serait-ce pas une bonne idée de porter comme grille de lecture, la nourriture comme un des symboles de l'altérité, de cette relation qui permet d'élargir le champ de la perception du réel et donc de poser un regard, un Senti, plus complet, plus existentiel et non réduit au seul corps sur l'adulte qui vient consulter ?

Relation au monde extérieur et intérieur / relation à l'autre et à soi / relation à la nourriture et à cet intérieur nourri. L'on est bien dans l'adaptation du Soi tel que le définit Virginia Satir.

Il existe de multiples manifestations d’un manque de valeur personnelle. En revanche, la congruence se traduit par une correspondance entre les sentiments et la communication.

L'accompagnement thérapeutique est un processus où, ensemble, il s’agit de favoriser l’indépendance et redonner du pouvoir. Il doit mener vers plus de congruence… et renforcer la solidité de l’estime de soi, être en accord avec tous les niveaux de la personne, être entier, en harmonie et congruent en son Soi.
Cette adaptation du Soi est bien une harmonisation relationnelle, cette adaptation ne peut passer que par l'équilibrage relationnel pour le renforcement du Soi.

La relation thérapeutique est essentielle, et cette relation suppose comme le dit V. Satir que « Le Soi du thérapeute est une composante importante, il va être congruent et communiquer de façon congruente. Plus l’intégration du thérapeute est élevée et plus la thérapie pourra atteindre un niveau suffisamment profond pour provoquer des changements. » 

Nous pourrions dire, plus modestement, plus le thérapeute est connecté à son corps, à ses émotions et présent à l'autre, plus la relation thérapeutique peut être un modèle de relation bienveillante à l'autre.

D'où l'essentiel d'un travail sur Soi, ou cheminement personnel. 
Des éléments à intégrer : ne pas vouloir pour l'autre, ne pas agir pour l'autre. Être présent, exister c'est être stable.

Qu'est ce qui utile pour le navire dans la tempête ? Le phare et sa lumière, le phare dans sa présence, et sa lumière dans son orientation ?
Cette lumière pour certains peut venir d'un chemin spirituel, même laïque. Elle peut être force enveloppante et nourrissante et ainsi renforcer la relation thérapeutique.
L’important reste d’être toujours au-delà des catégories sinon on devient étroit, de plus en plus étroit.

Secondement s’intéresser à tout l'enjeu relationnel et à l'estime de/du Soi sera donc un des axes fondamentaux de la prise en charge. L'estime de Soi d'ailleurs est un des marqueurs essentiels pour mesurer les évolutions.

L'approche de G. Nardone, entre autres, est aussi intéressante, introduisant le plaisir dans la relation à la nourriture et donc dans la relation de soi par rapport à la nourriture et au fait de se nourrir. 
Car toute les tentatives de restrictions cognitives ou autres régimes ne font le plus souvent que renforcer la problématique de base.

Il est plus utile et agréable de réguler sans restreindre, soigner le contexte, rendre le plaisir sain ainsi que prendre soin de soi par le mouvement et le retour au Senti de son corps.

On entre donc dans tout un système de réapprentissages toujours plus en lien direct avec l'estime de Soi.

Ainsi la démarche la plus juste serait surtout axée sur la relation au corps et au Senti de et par ce corps, qui est un espace immense de découverte pour beaucoup, notre société ayant longtemps séparé le mental du corps.

Nous sommes bien dans un accompagnement qui part de et revient aux fondements du Soi. Un accompagnement complexe dans ce qu'il engage la totalité de l'être.

On peut aussi penser au travail sur la Transformation Essentielle des sœurs Andreas. Et finir par leurs mots : « Imaginez que vos problèmes peuvent, en fait, vous amener à des états que l'on appelle communément : « Paix Intérieure », « Joie », « Amour », ou bien « Unité ». Et ainsi apaiser ces manques les plus profonds de notre époque. Unité et Être – le but de la plupart des approches psycho-spirituelles- est un idéal approchable.

 

Irène Cazanave et Patrick Duquoc.

 

Irene Cazanave est hypnothérapeute, gestalt praticienne, spécialisée dans l'image de soi. Retrouvez-la sur son site ici.
Patrick Duquoc est hypnothérapeuthe, formé en PNL et en auto-hypnose et secrétaire général du syndicat national des hypnothérapeuthes. Retrouvez-le sur son site ici.

 

 

 

 

  

Des infos, des pratiques et des offres.... C'est sur la Newsletter !
Dimanche matin et demain...
 

 

 

 

 

Retour vers la page d'accueil

Partagez

Commentaires Laisser un commentaire

Le don est échange de vie

Professionnels

Valérie Rouvre

Je souhaite de tout cœur que les soins et ateliers que je propose soient pour vous l'occasion de reconnaître votre valeur pour rayonner dans votre vie.

Anick Rosas, COACHING/PSYCHOTHERAPIES

De la douleur à la douceur Vous avez envie de mieux vous connaître ? Vivre en accord avec vos valeurs ? Réaliser vos projets ? Vous sentir toujours à votre place ? Avoir confiance en vos ressources ? Vous connecter à vos émotions et les transformer ? Vous savoir aimé ? Capable de vous affirmer ? Praticienne en psychothérapies, consultante en développement personnel, (coaching), je me suis spécialisée dans l'accompagnement des personnes hyper-sensibles (zèbres) et dans le mal -être en entreprise ( burn-out/bore-out, victime de personnes toxiques dnas le travail). Je vous accompagne pour surmonter un cap difficile, faire des choix, comprendre vos symptômes. Ensemble, nous allons travailler sur la meilleure version de vous-même. Aurevoir les pensées limitantes, place à l'épanouissement !

Elima, Institut Longo & la danse africaine d'ancrage

Elima forme les Balongi (les enseignants de Longo), reçoit en séance individuelle, anime des stages collectifs et des conférences.

Irene CAZANAVE - coaching et thérapie

Avant tout humaniste, ma pratique se fonde sur l'ici et maintenant et la capacité de chacun d'être acteur de sa vie, quelles que soient les expériences passées. J'ai développé une expertise relative aux questions liée à l'image de soi, c'est-à-dire les représentations physiques et psychologiques que nous avons de nous-mêmes, et qui influent sur l'estime de soi et la confiance en soi.

Sylvie BOUCHE, naturopathe, animatrice atelier massage bébé

Naturopathe, animatrice en atelier "Toucher- Massage" bébé pour bien entrer dans la vie.

Sandrine Aivazoff - Praticienne de la Trame

3 soins énergétiques pour remettre de l'ordre dans son corps et dans sa tête : La Trame - Le Reiki - La Brain Gym

Lionel CRUZILLE

Auteur, enseignant en méditation laïque sans objet et qi gong