Exercice de Sophrologie par Sylvie Tatjer

Retour vers la page d'accueil

 

Exercice de L’Algue

Pour commencer, je me détend et me centre

En sophrologie on est dans son corps et dans la situation réelle, s'il y a des bruits, il y en a. On trouve toujours le moyen d'être bien centré en soi

Je prends bien mon espace en écartant les bras et fais quelques pas sur place pour sentir le corps bien tonique et bien présent puis, je vais fermer les yeux, sentir mon corps vertical, sentir mes pieds bien à plat sur le sol, écartés à peu près de la largeur du bassin. Les genoux et les chevilles sont souples.                                                                                                                                                        Le bassin peut être un peu ramené vers l'avant, les lombaires un peu effacées. Chacun sent sa position de confort en fonction de sa morphologie, les épaules bien relâchées.
Je sens mes points d'appui au niveau des pieds, le poids du corps est bien réparti à droite et à gauche. Je décide de laisser le monde extérieur à l'extérieur, de prendre un temps essentiellement pour moi, de faire une pause…

Puis je vais faire la lecture du corps, en commençant par la tête et le visage.
Je prends conscience de la forme de ma tête, de mon visage et je détends toutes les tensions.
Je relâche le front, la sphère visuelle, les joues, les oreilles.
Dès que mon esprit se pose sur la région du corps nommée, immédiatement, je permets à cette partie de se détendre et elle prend sa place dans ma conscience. Je la ressens davantage. J'en accueille les différentes sensations.

Je détends le bas du visage, la mâchoire. S’il y a des soupirs, des bâillements, des respirations plus grandes, je les accueille.                                                                                                                          Puis, je vais laisser tomber les épaules, détendre les bras et les mains jusqu'au bout des doigts.
Ainsi la partie supérieure du corps, de la tête au bout des doigts est plus présente, je la ressens davantage, elle est également plus détendue.

En position debout, je fais la différence entre les tensions qui sont inutiles, excessives, que je vais pouvoir relâcher et les tensions positives, qui permettent la posture, le tonus de posture.
Ces tensions-là, je vais au contraire en accentuer la conscience, la présence.

Je peux sentir ma colonne vertébrale qui est droite, tonique mais sans aucune raideur.
Je vais détendre tout le dos de l'arrière des épaules jusqu'aux reins. Tout mon dos se détend, il prend sa place dans la conscience de l'arrière des épaules jusqu'aux reins.                                                               Je sens ma respiration. Ma respiration est naturelle et je la sens qui s'installe dans la poitrine, dans l'abdomen.

Tous les muscles se détendent sur le devant du corps, ainsi que le bassin. Je relâche les fessiers et la région anale. Je détends les abdominaux jusqu'à la région pelvienne.
Je sens la forme de mes jambes depuis les hanches, je sens la forme des cuisses, des genoux, des mollets, les chevilles, les pieds.

Ainsi dans cette détente du corps de la tête aux pieds, j'ai pris conscience de tous mes muscles. J’accueille les sensations et je sens la détente qui s'est installée.
Je sens également mon esprit plus proche du sommeil, comme au bord du sommeil, mais sans dormir, au contraire dans la conscience de tout ce qui se passe en moi, les sensations et les perceptions.

Puis je vais faire l'exercice de l'algue.

Dans cet exercice je vais imaginer que je suis une algue dans un fond sous-marin et que mes pieds sont la racine de l'algue qui est bien arrimée au sable.
Et là je vais commencer à impulser un certain balancement, mon bassin bouge légèrement d'avant en arrière, sur le côté…

J’imagine que cette algue que je suis est mue légèrement par des courants sous-marins.
Je peux également accompagner cette conscience d'être une algue avec une visualisation.
J’imagine que je suis dans ce fond sous-marin…Je peux voir la lumière, la transparence.
Est-ce qu'il y a des rochers, des poissons, d'autres algues ?                                                                        Petit à petit je vais laisser mon corps se mouvoir, bouger au rythme de ces fonds sous-marins, en gardant les pieds  bien ancrés au sol…

Puis, progressivement, le mouvement de balancier va s'estomper, je vais laisser partir les images et je vais progressivement retrouver le centre et m'installer dans ce centre, laissant mon  corps retrouver sa verticalité en souplesse.

Je prends le temps de sentir, c'est la pause d'intégration pour l'exercice,  à mon rythme.
Dans la pause d'intégration je peux sentir les sensations mais également mon état d’être.
Comment je me sens, sans jugement.
Puis je vais entrouvrir les yeux, repérer mon siège et aller m'asseoir.

Je sens la nouvelle position les nouveaux points d'appui, la position de relaxation assise, bien calée au fond du siège, les yeux fermés.
Je peux sentir les nouvelles sensations du corps,  sa nouvelle densité, l'état musculaire.                     
Le schéma corporel se structure et se renforce, cela est fondamental puisque c'est la base du sentiment d'existence.

Je peux sentir cette existence dans le corps avec cette acuité de toutes sensations que je ressens maintenant et que j'accueille.
C'est à la fois tout ce qui s'est passé durant la séance qui s'intègre au niveau du cerveau
au niveau neuronal…                                                                                                                                Egalement c'est la totalité de ma personne qui m'apparaît et, au niveau le plus profond, au niveau biologique se renforce la capacité d'harmonie du corps et de l'esprit.
Le corps et l'esprit ne font qu'un comme j'en fais l'expérience maintenant.

Tout doucement je vais reprendre connaissance du monde extérieur, la pièce où je me trouve.
Le monde sonore, sentir l'humidité de la bouche passer la langue sur les lèvres, remuer un peu les doigts, les pieds, les muscles du visage.

Je fais comme un chat qui se réveille, qui essaie chacun de ses muscles chaque partie du corps.
Je teste ma mobilité, je fais tous les mouvements dont j'ai envie, dont j'ai besoin…
Je peux m'étirer et je suis dans l'étirement,  un peu comme si je m'éveillais d'un profond sommeil
Progressivement je retrouve mon tonus
Et tout à l'heure lorsque j'ouvrirai les yeux, ce sera avec un regard neuf,
Comme si c'était la première fois sur les objets, sur les personnes et surtout sur moi-même.

Sylvie Tatjer est directrice et enseignante de l'école de Sophrologie : Institut de Formation, Sophrologie et Communication        

64 ter rue de Meaux - 75019 - Paris                                                                                                  

Renseignements : 01 43 56 64 97

www.lesroutesdusoi-sophrologie.com

 

Des infos, des pratiques et des offres... C'est sur la Newsletter !

 

Retour vers la page d'accueil

Partagez

Commentaires Laisser un commentaire

Le don est échange de vie

Professionnels

Bérangère Porchon Nguyen-Thuyet

Ostéopathie générale: spécialiste bébés, enfants, adultes, sportifs et femmes enceintes.

Matthieu Mares

Cabinet de Psychothérapie Analytique Adulte - Enfant - Adolescent

Véronique SOMMER La Psy Qui Danse - Akordance

La psy qui danse Danser une autre façon de parler de soi la thérapie par le mouvement dansé.

Big Apple Yoga - Janelle Watters-Oliel

Big Apple Yoga est né du désir de partager à la fois ma passion du yoga et sa capacité à améliorer notre quotidien. « New-Yorkaise » devenue Parisienne, je n’ai pas réussi à retrouver l’ambiance des studios de yoga de New York et l’approche dynamique du yoga enseigné outre-Atlantique. J’ai donc rêvé de créer mon propre studio…

Bernadette Fugier - Rêve Eveillé Libre

Rêve Eveillé Libre, méthode Georges Romey. Accompagnement des enfants "actuels", approche Marie-Françoise Neveu. Transformation du deuil et des ruptures de vie. Adultes, adolescents, enfants. Ecole du Rêve Eveillé Libre.

Florent Dagobert

Energéticien utilisant différentes approches en fonctions des soins à apporter à la personne.

Patrick Ferrer

Delphitsu : "Renaitre dans l'eau" La Voie De L'Homme : Pour comprendre, vous autoriser, autoriser et aimer le masculin et l’Homme. Subtilité - Authenticité - Ethique